Types de ferrures et de serrures des portes

Aucune huisserie n’est utilisable si elle n’est équipée d’un ensemble de fixations, articulations et dispositifs de fermeture dont l’aspect esthétique peut s’avérer aussi important que l’intérêt fonctionnel. Il existe une grande diversité de ferrures pour fixer les huisseries, les manœuvrer et les fermer. En ce qui suit dans cet article, nous vous exposerons les types de ferrures et les fermetures adéquates à chaque utilisation ainsi que la quincaillerie et les serrures aussi leurs utilisations.

Ferrures:

Les ferrures de fixation des dormants peuvent être de deux types :

  • les pattes à scellement en fer plat terminées en “queue-de-carpe”;
  • les équerres spéciales à visser pour monter une porte sur une cloison composite ou de doublage.

Les équerres de renfort servent à consolider les menuiseries en bois sur lesquelles elles sont fixées par des vis à tête fraisée soit à plat soit incrustée dans une entaille.
Les ferrures de rotation peuvent être des charnières pour les ouvrants légers, des fiches, des paumelles et des pentures à gonds pour les ouvrants les plus lourds.

Fermetures:

L’organe de manœuvre d’un vantail est associé à la serrure ou séparé. Les poignées, dont le rôle décoratif est aussi important que l’aspect fonctionnel, dépendent également du type de serrure qu’elles actionnent.
Les crémones servent à la fermeture des vantaux de fenêtre ainsi que de certaines portes à deux battants. Contenu dans un boîtier et actionné par une poignée, un mécanisme déplace deux tringles terminées par des pênes. Ces tringles (plates ou demi-rondes, pleines ou creuses) actionnent également chacune un verrou à pêne latéral dans le cas d’un verrouillage de sécurité en cinq points.

Serrures:

Une serrure se définit en fonction de trois paramètres de base, la technique distingue :

  • les serrures “classiques”, à bec-de-cane, à pêne dormant ou encore à deux pênes ;
  • les serrures de sûreté, à gorges mobiles, à pistons ou barillet, à pompe, à paillettes, à gorges ou à cames.

La main détermine le sens d’ouverture du vantail sur lequel elle est placée, le sens définit la direction de l’action à exercer pour ouvrir pour celui qui se trouve du côté de la serrure.

Dans la même rubrique

Ajouter un commentaire