Technique de rebouchage au plâtre

Le plâtre est un matériau très essentiel pour les travaux de maçonnerie et construction, il sert à reboucher les fissures et à camoufler les imperfections dans un tel ouvrage. Dans cet article, nous allons analyser les différentes utilisations de plâtre selon la surface en question et selon le sujet de la tâche, nous vous montrons par la suite comment resserrer un chaînage et comment appliquer le plâtre sur une surface de marbre et un mur en parpaing.

Rebouchage:

Lorsque la fissure est dormante, il suffit de la reboucher en tenant en compte la nature de la surface:

  • dans un mur en pierre ou en brique, utilisez de préférence un mortier gras à la chaux.
  • dans un mur en parpaing, utilisez un mortier de ciment gâché plutôt liquide.
  • dans le béton, commencez par vous assurer que le ferraillage n’est pas atteint par la corrosion. Si c’est le cas, grattez la rouille et passez un produit inhibiteur de corrosion avant de reboucher la fissure avec un ciment chargé d’additif plastifiant et forcé dans la fissure à la truelle langue-de-chat.

Les chaînages dans une construction ancienne sont constitués par des tiges métalliques (jadis, c’étaient des chaînes, d’où le terme de “chaînage”) tendues entre les murs et boulonnées sur des ancres en forme de “S” ou de “X” apparentes sur le parement extérieur. La tension de ces tiges est assurée par une “lanterne” filetée ou une frette à coins.

Pour resserrer un chaînage, il y a deux éléments importants:

  • retrouvez l’emplacement de la tige qui file généralement à l’intérieur d’un plancher d’étage ;
  • resserrez les tendeurs et puis, chauffez la tige et serrez à nouveau (en refroidissant, la contraction des chaînages augmentera le resserrage).

Dans la même rubrique

Ajouter un commentaire