Les sécurités et l’habillement du bricoleur

Les machines et les produits chimiques sont la première source de danger dans un atelier bricoleur d’où la nécessité de présence des accessoires de protection et le respect des normes de sécurité. Les habillements spéciaux de travail comme les lunettes, les blouses et les bonnes chaussures ne seront jamais démontés sous prétexte de perdre le temps, si vous avez besoin d’une correction visuelle, soulignez-le dans le choix de lunette que vous faites, les vêtements amples risquent parfois de se prendre dans une machine, attachez vos cheveux et masquez votre visage lors des travaux de fort dégagement de poussière.

Premiers secours:

L’armoire à pharmacie est toujours présente dans l’atelier de bricolage, elle va contenir des produits non périmés à savoir l’alcool 90°, la Bétadine, eau oxygénée, collyre et pansements hémostatiques sans oublier les accessoires comme les ciseaux et la pince à échardes.

Si une matière a été projetée dans vos yeux, lavez-les immédiatement à l’eau claire et consultez de préférence un ophtalmologue.

Liants et agrégats : sable chauds et gravier:

Par mélangeage de liants et agrégats, on obtient les mortiers qu’on emploi pour joindre les briques et les matériaux de construction. L’utilisation du béton permet de construire des matériaux homogènes soutenus d’une structure métallique et coulés en forme.

Les liants:

Le collage des éléments solides se fait à l’aide des liants hydrauliques qui durcissent lors du contact avec l’eau, ces éléments sont la pierre ou autre matière de construction, le sable et le gravier. Les liants sont mélangés lors de leur fabrication avec des produits initiaux qui déterminent leur nature et l’usage auquel ils sont appropriés. Selon ces produits et les techniques d’obtention, se définie leur facteur moyen à la compression. En générale et après la mise en œuvre, la période d’un mois est suffisante pour que le liant tient fortement les matériaux en place. Les ciments sont obtenus par mélange de certains éléments écrasés :

  • Le « clinker » est l’élément primordial qui est obtenu après avoir soumis le mélange d’argile, de gypse et de calcaire à une grande température. On appelle aussi ce mélange Portland, la nomination qui vient de la falaise rocheuse de Portland en Angleterre. L’addition des autres composants change les caractéristiques du ciment.
  • La chaux se différencie surtout du ciment par le calcaire qui présente une grande portion de sa composition. Si les mortiers fabriqués avec la chaux n’ont pas une bonne résistance à la compression, ils permettent au contraire l’avantage d’une application plus aisée grâce à leur onctuosité et de leur plasticité.

Les sables:

Les sources du sable sont les carrières ou le lit des rivières, le sable peut encore provenir de la mer à condition qu’il soit lavé de façon à éliminer les débris de coquillages, d’algues et le sel. En mélangeant le sable de la mer et celui de la rivière, on obtient un sable de qualité supérieure.
A l’aide d’une granulométrie moyenne, les grains très fins, fins et moyens sont mélangés pour donner une meilleure homogénéité du mortier qui garantira ensuite sa résistance et son imperméabilité.

Les graviers:

Comme le sable, les graviers sont extraits de lits de rivière ou obtenus par concassage de roches provenant de carrières. Il faut éviter d’employer des graviers de roches qui peuvent entrainer une réaction chimique sur le liant comme les calcaires tendres, le feldspath et les schistes.

Dans la même rubrique

Ajouter un commentaire