Les propriétés officinales des plantes rosacées

Certaines rosacées sont utilisées pour leurs propriétés officinales, l’aigremoine (Agrimonia eupatoria) est aussi appelée herbe de la Saint-Guillaume. Cette petite plante à fleurs jaunes est commune dans les bois et dans les haies, ses feuilles et ses fleurs contiennent les principes astringents. Cette propriété est commune à beaucoup de Rosacées, on l’emploie contre les troubles digestifs et intestinaux et la décoction s’obtient avec 100 g de plantes par litre d’eau.

La plupart des rosacées rustiques est adaptée à l’usage dans les jardins d’amateurs. Leur sensibilité aux maladies est importante, le feu bactérien qui est une affection spécifique à cette famille a fait d’énormes ravages chez les aubépines, pyracanthas et poiriers de nouvelles variétés résistantes commencent à apparaître.

Les Rosoidées constituent le groupe le plus important, il est divisé en cinq tribus:

  • Les Kerriées regroupent les genres Kerria et Rhodotypos, ce sont des arbustes ornementaux appréciés.
  • Les Potentillées comprennent les potentilles (trois cents espèces), les ronces (Rubus, deux cents espèces), les fraisiers (Fragaria, huit espèces), les benoîtes (Geum, quarante espèces). La tribu des Filipendules est consacrée au genre Filipendule et parmi ses dix espèces figure la reine des prés.
  • Les Sanguisorbées sont consacrées aux alchémilles (cent espèces) et aux Poterium (trente espèces) auxquels est rattaché l’ancien genre Sanguisorba.
  • Les Rosées regroupent les cent espèces de roses et leurs milliers d’hybrides, les Neuradoïdées sont les moins connues. Elles sont représentées par deux espèces du genre Neurada (petites plantes méditerranéennes poussant dans les zones arides) et par les Grieluin et les Neradopsis (espèces désertiques d’Afrique du Sud).
  • Les Prunoïdées sont nombreuses avec le genre Prunus (quatre cents espèces), il regroupe les arbres fruitiers à noyau : abricotier, prunier, pêcher, cerisier, amandier et de beaux arbres d’ornement au superbe feuillage automnal (cerisier et prunier du Japon). Parmi les Prunus se trouvent aussi le laurier cerise (Prunus laurocerasus) et le laurier du Portugal (Prunus lusitanica), ce sont des plantes appréciées dans les haies.

Des plantes du nord:

Les rosacées sont mieux dans l’hémisphère nord que dans les contrées tropicales, les plus cultivées sont presque toutes originaires d’Eurasie. La rose est une plante d’Asie Mineure : outre l’intérêt qu’elle représente pour les jardins d’amateurs, elle recouvre un secteur économique important. Beaucoup de progrès dans l’amélioration variétale par hybridation ont été réalisé grâce aux recherches sur les roses. Sa fragrance est transformée en essence de rose, il faut de 4 à 6 t de pétales pour obtenir 1 kg de ce précieux extrait.

Parmi les rosacées orientales figurent aussi le cognassier d’Iran et du Turkestan et le néflier qui provient d’Asie Mineure. Beaucoup de Rosacées sont naturalisées et même indigènes comme le fraisier, la mûre (ronce) et l’aubépine.

Dans la même rubrique

Ajouter un commentaire