La plantation des jeunes arbustes

Pour réussir une plantation d’arbustes, le choix d’un emplacement bien adapté est capital car elles forment l’ossature d’un jardin. Disposés en haies ou en massifs, elles constituent les pivots autour desquels le jardin floral se constitue donc il importe de veiller avec attention à leur plantation. Cette étape est capitale pour définir l’architecture du jardin. Choisir des arbustes jeunes de petite taille car ils sont moins chers. Ils reprennent plus vite et leur vigueur leur permet de rejoindre et de dépasser des plantes de la même espèce, plus fortes à l’origine.

Grouper les arbustes:

Utiliser un nombre d’arbustes toujours impair groupés par trois, cinq ou plus. Pour obtenir un effet immédiat, grouper de jeunes arbustes quitte à les éclaircir lorsqu’ils se développent et prennent plus de place.

Les protéger du froid:

Respecter dans la mesure du possible les habitudes écologiques d’une espèce. Protéger les arbustes frileux des courants d’air froids qui abaissent la température ambiante, créer des haies brise-vent et déterminer avec soin l’emplacement des arbustes, choisir aussi les espèces adaptées au sol du jardin.

Tenir compte de la nature du sol:

Faire analyser la terre en adressant un échantillon à un pépiniériste, la plantation d’un arbuste calcifuge exige souvent de creuser une fosse, extraire la terre d’origine sur une profondeur de 50 cm et poser une feuille de plastique et la remplir de terre de bruyère. Si la plante redoute les terres acides alors il faut épandre de la poudre calcaire ou une préparation du commerce.

Labourer profondément le sol:

Deux semaines avant la plantation, procéder à un défoncement du sol à deux fers de bêche (50 cm de profondeur). Incorporer une fumure de fond à décomposition lente, fumier ou engrais complet 5-10-10.

Arbustes à racines nues ou en motte:

S’il s’agit d’arbustes à racines nues : les planter ou les enjauger rapidement pour éviter leur dessèchement, planter de novembre à fin mars en dehors des périodes de gel. Si l’arbuste est en motte tontinée, ses racines s’accompagnent de la terre d’origine, elle est contenue dans un panier ou un filet et les chances de reprise sont meilleures. La motte peut aussi avoir été délimitée par le coup de bêche au moment de l’arrachage, humidifier la motte et planter d’octobre à avril.

Dans la même rubrique

Ajouter un commentaire