La composition d’un bouquet

Avec un peu de goût et d’imagination, les fleurs du jardin permettent de réaliser une décoration de la maison gratuite et facile à renouveler. Un bouquet peut être composé pour orner la table, fêter un évènement ou égayer une pièce de la maison. Il peut être très simple, quelques tulipes jetées dans un vase prennent d’elles-mêmes des formes harmonieuses, un camélia flottant sur l’eau d’une coupe suffit à créer la beauté.

D’autres fleurs aux couleurs douces : Myosotis et pâquerettes en bouquet rond, lis, gypsophile et feuilles d’hostas dans une vannerie ont un air romantique.

Le bouquet peut comporter une profusion de fleurs ou être de style oriental aux lignes dépouillées.

Cueillir fleurs et branches le matin:

Couper les tiges avec un sécateur, éviter de les casser à la main, les faire tremper dans un seau ou une bassine au moins une heure est un gage de durée pour fleurs et feuillage. Pour une composition où une harmonie de couleurs est recherchée, il faut prévoir un minimum de trois branches de feuillage et des fleurs de deux ou trois tons différents.

Déterminer l’emplacement du bouquet:

Le confectionner sur la place, la lumière, le volume de la pièce influent sur son arrangement, la couleur des murs et des doubles rideaux, la teinte et la matière du vase déterminent le choix des coloris, vifs ou tendres, des fleurs rondes (pivoines) associées à des feuilles pointues font des bouquets somptueux.

Maintenir les tiges dressées:

Différents procédés permettent de bloquer les tiges dans le vase quelque soit sa forme. Dans un grand vase transparent, froisser de la cellophane les tiges ayant l’air d’être prises dans le givre et on peut aussi les faire tenir à l’aide de billes de couleur ou irisées. Dans un vase opaque, large et profond, une boule de grillage à mailles souples roulées en biais les maintient dans la position souhaitée.

La technique japonaise met à profit le « kubari », la petite fourche en bois dans laquelle les tiges sont insérées à l’inclinaison voulue.

Dans un grand vase transparent, froisser de la cellophane les tiges ont l’air d’être prises dans le givre et on peut aussi les faire tenir à l’aide de billes de couleur ou irisées dans un vase opaque, large et profond, une boule de grillage à mailles souples roulée en biais les maintient dans la position souhaitée.

Pour les coupes ou les vases plus au moins aplatis, il faut utiliser des pique-fleurs. Ils sont composés d’une lourde embase garnie de nombreux picots de laiton sur lesquels se piquent les tiges florales, les choisir rectangulaires, ronds ou triangulaires selon la forme du contenant, les dissimuler avec de la mousse végétale ou des petits cailloux, la mousse en flocons épouse toutes les formes alors que la mousse en pains se découpe (le faire trempé la veille). Fixés sur un support ou entourés de grillage, ces pains permettent de réaliser des arrangements muraux ou suspendus très personnalisés.

Dans la même rubrique

Un commentaire sur “La composition d’un bouquet”

  1. Comment installer un jardin fleuriste

    […] un endroit pour les fleurs à bouquets : une idée ingénieuse et économique pour fleurir la maison sans dégarnir le jardin […]

Ajouter un commentaire