Différence entre osier, rotin et faux rotin

Malgré leur ressemblance en apparence en les visualisant à l’œil nu, il faut savoir qu’il y a des divergences entre les matières qui composent les meubles en osier, en rotin ainsi qu’en faux rotin.
D’origine d’un petit saule nommé osier, l’osier est une substance naturelle émanant de tiges disséquées alors que le rotin est résultant des tiges du rotang, un palmier contenant des buissons.
Finalement, le faux rotin constitue une imitation réalisée par papier enroulé autour du fil de fer.
Dans le marché de mobiliers, on trouve des mobiliers légers, robustes et assez attractifs raison pour laquelle ils sont prisés chez les brocanteurs. Ces mobiliers sont fabriqués essentiellement de ces matériaux et plus précisément le rotin aux tiges fines.
Si vous avez des meubles anciens en faux rotin peints, il vaut mieux les décaper et mettre en valeur leur aspect naturel mais cela paraitra frustrant si votre article est de vannerie. En revanche, confiez cette opération à un professionnel pour faire le nécessaire surtout si le meuble est en bon état.
Dans la majorité des cas, le nettoyage de l’objet en rotin ou en faux rotin avec le décapage poursuivi d’une couche de peinture est largement suffisant pour lui rendre son coté esthétique dans le long terme.
Pour le rotin, on vous recommande le repeindre d’une couche d’apprêt et de peinture mate à l’eau et par la suite, on le peint avec une couche de vernis mat. Contrairement au rotin, le faux rotin est à revivre si on lui applique la peinture satinée coquille d’œuf vu son style des années trente.
Il faut brosser le rotin et le faux rotin à l’extérieur en employant l’eau savonneuse, vous le rincez et le laisser pour qu’il soit à sec.
Si vous constatez que la peinture antécédente se brille, il vous sera indispensable de lui passer au ponçage avec du papier abrasif humide pour que la surface du meuble soit prête à la nouvelle peinture et vous brossez à nouveau.

Dans la même rubrique

Ajouter un commentaire