Dessiner les lignes du bouquet

Une branche de très belle tenue peut être le point de départ du bouquet. Tenir compte de la manière dont elle a poussé, de l’orientation du feuillage et de son volume ainsi que de la disposer de manière à lui donner “une seconde vie”. Les lignes droites créent une impression de dynamisme et de vigueur. Verticales, elles suggèrent le jaillissement, celles inclinées exigent la stabilité. Courbes et arquées, la souplesse et l’élégance. Des lignes réalisées avec des feuillages et de longues tiges florales, des masses colorées créées par des fleurs aux tiges plus courtes équilibrent une composition.

L’organiser autour d’un point central, cœur du bouquet : fleur d’une forme plus parfaite ou d’un ton plus soutenu.

Disposer les fleurs de manière dynamique:

Classer les fleurs et les feuillages par variété, couleur et taille, grouper les fleurs de même ton en taches colorées, six roses blanches paraissent moins volumineuses que six roses jaunes : Pour l’harmonie du bouquet, disposer les blanches en hauteur, les jaunes à la base et disposer quelques fleurs de profil, les plus épanouies à la base et les fleurs encore en bouton au centre. Jouer de l’aspect mat ou brillant, velouté ou lisse des feuilles. L’alternance du foncé et du clair, les dégradés de couleurs apportent à la fois intensité et lumière à la composition.

La passion pour l’art floral a un inconvénient, elle amène à dégarnir les massifs du jardin. L’idéal est de prévoir un coin pour les fleurs à couper à longues tiges et tenant bien en vase.

Respecter trois dimensions:

Pour réussir un bouquet, il faut commencer par déterminer sa silhouette dont la hauteur dépend de la taille du vase. L’élément principal, branche ou fleur, doit mesurer deux fois le diamètre du vase plus sa hauteur et les autres éléments représentent les deux tiers de l’élément principal. La largeur : autour de l’élément principal, disposer les autres fleurs ainsi que des branches pour équilibrer la composition, la forme peut être symétrique : cône plus au moins élancé, boule plus ou moins aplatie ou asymétrique et dans ce cas, il est comportant une ligne verticale d’un côté, horizontale ou retombante de l’autre.

La profondeur donne relief et donc vie au bouquet et pour en juger, faire tourner le vase et observer la composition de profil.

Dans la même rubrique

Ajouter un commentaire