Arbustes pour les jardins de ville

Des rhododendrons nains (R. impeditum ou R. ferrugineum) prospèrent dans les rocailles ombragées. La plupart des hybrides se plaisent dans les jardins de ville, à l’ombre des murs mais sans la concurrence des grands arbres. Si la terre est de mauvaise qualité, la culture en bacs est la meilleure solution. Choisir une plante à longue durée de floraison (camélia) ou à feuillage décoratif (R. yaku shimanum). En ce qui suit, vous trouverez le paillis et le bon emplacement de l’implantation.

Le paillis:

Indispensable à toute plantation, le paillis conserve au sol sa fraîcheur, empêche la venue des mauvaises herbes et nourrit les plantes. Recouvrir le sol d’une couche de fougères sèches, d’aiguilles de pin ou de feuilles mortes sur une épaisseur de 5 à 6 cm. Et rajouter plusieurs fois au fur et à mesure de sa décomposition.

Le bon emplacement:

Près de la maison, vous choisissez des arbustes à développement réduit azalée du Japon, Rhododendron williamsianum ainsi que les pieris et les accompagner de tiarellas, de pervenches et d’hostas. Leur somptueuse floraison achevée, les rhododendrons prennent un aspect sévère. Leur associer des arbustes décoratifs de faible encombrement : sureau plumeux doré, houx panaché, bruyère. Egayer les massifs par des plantes bulbeuses à floraison précoce. Il est presque obligatoire de les grouper puisqu’ils exigent une terre acide souvent rapportée en poche ou en fosse, leur floraison culmine au printemps.

Dans la même rubrique

Ajouter un commentaire