Arbres et arbustes à fleurs mellifères

Le nectar des arbustes mellifères contient une forte concentration de sucre sur des milliers de corolles. Les arbres mellifères sont ceux dont les fleurs donnent le nectar que les abeilles apprécient tant. En l’absence d’un nombre suffisant de fleurs à butiner, les abeilles désertent la place et avant d’envisager le montage de la ruche, il est sage de faire des plantations à l’intention des abeilles qui viendront l’habiter. En ce qui suit les Acacia, Acer campestre, Cercis ou arbre de Judée, Sophora et Tilia.

Acacia : les acacias de nos campagnes sont les robiniers aux innombrables grappes de fleurs pendantes, souvent odorantes en mai-juin, c’est l’arbre mellifère par excellence à planter en bosquet. Il s’adapte à tous les sols même secs et calcaires et préfère les situations ensoleillées, ses racines traçantes interdisent les autres cultures mais retiennent les sols en pente et le miel d’acacia reste liquide. Il contient 36 % de glucose et 40 % de lévulose, l’acacia commun (Robinia pseudoacacia) peut-être remplacé par des variétés plus décoratives comme Robinia Casque Rouge aux fleurs rouges intenses en juin ou Robinia pseudoacacia monophylla sans épine à port pyramidal et aux longues grappes blanches et parfumées.

Acer campestre : c’est l’érable des haies bocagères qui se satisfait de tous les sols et son feuillage jaunit à l’automne. En fin d’avril, sa floraison est prisée des abeilles. La production tourne autour d’une tonne à l’hectare.

Cercis ou arbre de Judée : On l’appelle aussi gainier. C’est un arbuste ou un petit arbre sur tronc souvent tordu à écorce noire. Il prospère en sol sec, calcaire et sableux. Contrastant avec la sécheresse du tronc, les branches portent des fleurs d’un superbe rose vif juste avant l’émission des feuilles en avril-mai. Les abeilles se délectent de ses fleurs et des gousses restent en place d’une année sur l’autre.

Sophora : Le sophora du Japon fleurit en plein été à une saison où peu d’arbres de cette puissance le font. Il peut atteindre de 20 à 25 m de haut, il pousse dans toute terre ordinaire et a besoin de place. Il résiste bien à la pollution urbaine, son miel a un goût assez prononcé.

Tilia : Les tilleuls sont nombreux à fleurir et si généreux que les abeilles en tirent jusqu’à 1000 kg à l’hectare (16 kg par gros arbre), les planter en associant T cordata (tilleul des bois) qui fleurit en juillet, T platyphyllos (tilleul de Hollande) qui fleurit à mi-juin, T euchlora (tilleul de Russie) en juillet et T tomentosa (tilleul argenté) cela donne le miel de Hongrie au goût corsé.

Dans la même rubrique

Ajouter un commentaire