Rénover et réparer les volets battants

En raison des dimensions de leurs vantaux, les volets battants sont plus exposés que d’autres au vrillage et à l’affaissement qui peut rendre leur manœuvre impossible. Une intervention rapide dès l’apparition de petits désordres permet de prolonger la vie des volets surtout s’ils sont en bois. Les ferrures dont la peinture est écaillée sont rapidement corrodées surtout au bord de mer. Généralement, l’attaque se développe à partir des trous des vis de fixation et ronge insidieusement leurs tiges.

Réparer un volet battant:

Dès l’apparition d’un point de rouille, il faut donc intervenir :

  • grattez la zone corrodée en mettant le métal à nu sur une surface suffisante pour éliminer toute la penture non adhérente ;
  • traitez avec un inhibiteur de corrosion puis, repeignez la ferrure.

Les vis rouillées ne peuvent plus tourner et prennent du jeu. Dans ce cas :

  • meulez la tête de vis pour l’éliminer en veillant à ne pas entamer le bois du vantail ;
  • percez dans la tige de vis à un diamètre inférieur d’un tiers au diamètre nominal sur filets (mesuré sous la tête) et sortez les débris ;
  • grattez le tout avec une perceuse équipée d’une mini-brosse métallique ;
  • comblez le trou avec de la pâte à bois chargée de sciure ;
  • laissez durcir et remontez la ferrure avec une vis neuve.

Les vantaux en bois dont la protection commence à s’écailler doivent être poncés puis repeints ou revernis. La périodicité de cet entretien dépend du climat et de la qualité des produits utilisés.
Les vantaux affaissés finissent par ne plus pouvoir se manœuvrer. S’ils sont en très mauvais état alors mieux vaut les remplacer, éventuellement par des volets « sur mesure » proposés par les services d’échange standard des principaux fabricants. Dans le cas contraire, vous pouvez les rénover en suivant les points suivants:

  • démontez les barres et écharpes ;
  • désolidarisez les lames décollées et décapez leurs languettes et rainures d’assemblage au papier de verre à gros grain ;
  • recollez les lames en bon état et remplacez celles qui sont pourries ou fendues ;
  • remontez barres et écharpes ou remplacez-les si elles sont en trop mauvais état ;
  • remplacez les pentures si elles sont très corrodées et déformées.

Pour renforcer les vantaux qui tendent à s’affaisser rapidement :

  • équipez-les de pentures plus robustes, couvrant toute la largeur du vantail et fixées par un plus grand nombre de vis ;
  • s’ils ne sont pas voilés et suffisamment épais (25 mm minimum), percez-les horizontalement de chant à chant à environ 10 cm des extrémités hautes et basses. Enfilez dans ce perçage une tige à bout fileté et serrez-la progressivement.

Dans la même rubrique

Ajouter un commentaire