Perçage, entaillage, collage et renforcement de bois

La perceuse électroportative permet de réaliser la plupart des perçages nécessaires pour les avant-trous de vis et le montage d’éléments de quincaillerie. Pour la mise en place de tourillons d’assemblage ou même la préparation d’une mortaise, on obtient un travail plus précis en utilisant un vilebrequin ou une perceuse sur colonne. Il existe des défonceuses électroportatives très utiles pour réaliser un ouvrage comportant un grand nombre d’assemblages à entailles et rainures.

Le perçage:

Dans tous les cas, veillez à bien percer verticalement avec une perceuse électrique, tournez lentement (1 500 tr/min) pour un gros trou dans du bois dur et plus vite pour un petit trou et du bois tendre.
Préparez le perçage par un avant-trou réalisé à l’aide d’une pointe et attaquez par le côté parement afin qu’un éclatement éventuel du bois au débouché ne soit pas visible.

L’entaillage:

À défaut, on peut toujours avoir recours aux méthodes manuelles :

  • Au ciseau : Frappez sur le ciseau avec un maillet et jamais avec un marteau. D’abord, entaillez les fibres en tapant verticalement (biseau vers l’intérieur de l’entaille) et puis, creusez en enlevant de petits copeaux (biseau en dessous).
  • Au bédane : Ce ciseau de forte section sert à entailler les mortaises si elles sont borgnes, aplatissez le fond au ciseau en frappant sur l’out à petits coups secs de la paume de main.

Montage définitif:

L’assemblage est généralement assuré définitivement par collage après renforcement éventuel par vissage, clouage ou chevillage.

Collage:

Les colles vinyliques donnent de bons résultats sur un bois de fil (assemblages à tenon et mortaise ou à enfourchement).
Pour les travaux exposés aux intempéries, utilisez une colle urée-formol :

  • dépoussiérez et dégraissez soigneusement les surfaces et appliquez la colle au pinceau en couches minces ;
  • serrez les pièces dans des serre-joints ou dans la presse d’établie.

Renforcement:

Les assemblages peuvent être renforcés par divers moyens :

  • Clouage : la longueur des clous ne doit pas dépasser les deux tiers de l’épaisseur de la pièce, utilisez de préférence des pointes tête homme qui se chassent ensuite facilement ;
  • Vissage : percez un avant-trou d’un diamètre d’environ la moitié de celui de la vis avant de la mettre en place. Employez de préférence des vis à tête fraisée et fente cruciforme ;
  • Chevillage : utilisé souvent pour consolider les assemblages à tenon et mortaise avec des chevilles en bois ou des chevilles métalliques cruciformes.

L’enfourchement simple:

Technique facile, l’enfourchement simple donne un assemblage solide lorsqu’on le complète par un chevillage ou clouage. Commencez à scier et la pièce de bois étant maintenue verticalement.
Inclinez ensuite la pièce et maintenez-la toujours bien serrée. Sciez en tenant la lame bien horizontale jusqu’à la limite du tracé. Retournez la pièce et procédez de la même façon de l’autre côté.



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *