Enduits et crépis sur isolants

Considérée comme la méthode la plus facile, l’isolation par induction d’un support recouvrant un isolant est une technique qui en facilite la réalisation pour un bricoleur débutant.

Principe du procédé:

Le matériau isolant doit directement être appliqué sur le mur en question, puis couvert d’une structure en fibres de verre sur laquelle vous mettez par la suite un revêtement décoratif imperméable.

Les supports essentiels se limitent à des profilés métalliques perforés identiques à ceux qu’on utilise pour effectuer des rayonnages à condition qu’ils soient placés dans les coins pour soutenir l’isolant contre les agressions au fil du temps.

La qualité des matériaux qui entrent dans la construction du mur est très importante pour le maintien de l’isolant dont le décollement provoque pratiquement une craquelure du revêtement qui permet la pénétration de l’eau.

Le matériau isolant doit être cohérent, ininflammable et hydrophobe, de préférence en polystyrène expansé à densité normale, consolidé et ignifugé ou bien encore en laine de roche enveloppée dans la toile de fibres de verre et immergée dans la résine.

Le collage de l’isolant, qui soutient ultérieurement tout le revêtement, doit être examiné et réalisé simplement avec une colle qui convient au matériau.

L’ossature doit protéger exactement le matériau isolant même les chants libres et être bien tendue de façon à ne pas permettre aucun plis.

L’enduit de finition doit être choisi selon le type d’application afin de travailler en évitant de se craqueler les actions du poteau entrainés par le changement de température. Il ne peut donc être en aucun cas un faible crépi mais de qualité maximale.

Préparation du mur:

Si ce type d’isolation est bien fait, le résultat ne soufrera ni improvisation ni de voir le revêtement se crevasser et permettre la pénétration de l’eau dès que la pluie passe. La surface du mur doit être clair aussi que lisse et le revêtement ne doit pas y avoir aucune crevasse ni décollages. La préparation du support est faite selon le type de revêtement appliqué.

Tyrolien ou crépi brut : nettoyez et décapez doucement à la pierre carborundum de sorte à effacer les sommets et avoir la moitié de la surface plane.

Ciment taloché brut : nettoyez la poussière et toute saleté que vous voyez en utilisant un nettoyeur de pression. Ensuite, permettez du temps pour sécher.

Si vous travaillez sur des revêtements non absorbants et enduits plastiques ou encore de peintures polyuréthanne : frottez par ponçage, sablage ou brûlage, puis lavez doucement.

Dans le cas contraire, revêtements poudreux, écaillés : vous devez sabler ou nettoyer en utilisant le même appareil de nettoyage.

Les revêtements minéraux comme le grès cérame et la pâte de verre demandent un traitement différent : examinez toute la surface du revêtement de façon à ôter toutes les parties que vous voyez inégales, puis passez une couche de mortier.

Appliquer ce type d’isolation nécessite de faire attention à chaque étape et en accomplir avec le plus grand soin, employez juste les produits recommandés par le fabriquant.

Dans la même rubrique

Ajouter un commentaire