Astuces décoratives de l’organisation d’espace dans une chambre

L’espace d’une pièce compte autant que les objets qui s’y trouvent. Je ne parle pas de la taille de la pièce, mais de l’espace autour de chaque objet, de l’équilibre entre les objets massifs et l’espace vide. En général, une pièce où il y a de la place autour des meubles est plus agréable et plus aérée qu’une pièce encombrée.

L’utilisation de l’espace peut non seulement améliorer l’esthétique de la pièce mais aussi jouer un rôle important dans les schémas de circulation. Ces schémas doivent être établis en même temps que vous décidez de l’emplacement des meubles de façon à faciliter les déplacements dans la pièce. Ici, le bon sens doit l’emporter mais il existe quelques règles susceptibles de vous aider.

Le passage principal pour traverser une pièce doit faire au moins 1,20 m de large et de préférence 1,50 m pour que deux personnes côte à côte y soient à l’aise. Pour les «routes secondaires », comptez au moins 50 cm.
Comptez 30 à 50 cm entre un canapé ou un fauteuil et une table basse pour que l’on puisse se lever sans se contorsionner. En même temps, la table ne doit pas être trop éloignée pour que les objets qui sont posés soient à portée de main.
Comptez 50 cm entre les chaises de salle à manger et au moins 60 cm derrière la chaise pour la repousser sans difficulté. Il faut au moins 1,20 m entre la table et les murs pour pouvoir servir les convives et changer les assiettes.
Devant un buffet, un bureau ou une commode, 90 cm sont nécessaires pour qu’on puisse tirer les tiroirs. Devant une armoire, il faut au moins la largeur de la porte pour qu’elle puisse s’ouvrir cri grand. Entre les lits ou entre un lit et un mur, comptez 50 cm pour pouvoir faire le lit.

Le sens de l’équilibre:

Avant de commencer à penser aux tables basses, chaises d’appoint, meubles de rangement, bureaux, pianos, buffets… vous devez penser aux proportions et équilibre général et entre autres. L’importance des lignes verticales (meubles hauts) par rapport aux lignes horizontales (meubles bas) et la proportion éléments légers par rapport aux éléments massifs.

Si une pièce comporte beaucoup d’éléments hauts comme la bibliothèque ou l’armoire, grands tableaux et miroirs, plantes généreuses, fauteuils et canapés à haut dossier, elle paraîtra conventionnelle et inconfortable.
Si au contraire, elle n’est que de lignes basses avec des sièges et des rangements bas, des petites plantes des miroirs et des tableaux accrochés bas sur les murs, la pièce paraîtra incomplète et quelque peu dérangeante.
Si la plupart des objets d’une pièce sont massifs et d’un aspect plutôt lourd, de nombreux meubles tapissés avec un piano et une armoire, la pièce paraîtra étouffante et pesante.
Si tous les meubles sont très légers et même peut-être plusieurs sièges d’appoint, un canapé en rotin, une causeuse et une bibliothèque ouverte à étagères, la pièce risque de paraître trop éthérée.
Un bel arrangement est en fait un heureux compromis. Il ne s’agit pas d’avoir autant de lignes verticales que de lignes horizontales ou autant de meubles massifs que de légers ce qui paraîtrait trop étudié.
Dîner d’ensemble, le meilleur agencement comportera un nombre prédominant d’éléments bas, mis en valeur ici et là par des éléments hauts de dimensions diverses. Par exemple, vous pourriez passer un tabouret en tapisserie ou d’un canapé à un fauteuil à oreillettes puis à une table à thé avec une lampe pour finir avec les lignes verticales d’une armoire, d’une bibliothèque, d’un tableau, d’un haut miroir posé sur la table ou une cheminée avec des grandes plantes.

De même, un canapé et des fauteuils seront équilibrés par la sobriété de sièges d’appoint la légèreté d’une table en verre, la hauteur de rangements intégrés. Un buffet ou une bibliothèque de bureau peuvent avoir pour contrepoints des plantes hautes mais légères et feuillues ou des arbres d’intérieur. Des tableaux aux couleurs intenses seront accrochés près de miroirs aux reflets de lumière changeants.

Planifier une pièce est beaucoup plus aisé si vous le faîtes par les meubles qui sont ancrés dans la pièce (ceux que vous ne pouvez déplacer facilement) en les équilibrant par rapport aux éléments permanents tels que les portes, cheminées, fenêtres, étagères ou boiseries. Quand le plan sera bien chair dans votre esprit, vous pourrez décider de l’emplacement des petits meubles.

Rappelez-vous que les éléments que vous avez déjà choisis comme le sol, le revêtement des murs et habillage des fenêtres jouent un rôle important dans l’équilibre général de la pièce. Un traitement de fenêtres élaboré aura beaucoup plus de poids visuel qu’un simple habillage. Une moquette à motifs ou le tapis d’Orient au dessin chargé seront visuellement plus lourds et prendront plus d’importance qu’un plancher nu ou un sol carrelé associés à de simples tapis géométriques. Un mur de couleur sombre paraîtra plus lourd qu’un mur de couleur claire. Tous ces facteurs doivent être pris en considération quand vous étudiez la disposition de vos meubles et la façon dont ils doivent être équilibrés dans l’ensemble du décor.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.