L’éclairage direct est le fait d’’éclairer directement un objet précis comme une suspension basse posée sur la table de salle à manger ou une lampe sur un bureau de travail. A titre d’’exemple, un abat jour ayant une couleur foncée permet d’’avoir un flux lumineux très restreint et ce type d’’éclairage est en harmonie avec la lumière généralement adoptée au sein d’’une pièce dans le but d’’assurer plus d’aise à la vision.

Tandis que l’éclairage indirect est le résultat de la projection de la lumière sur le plafond de telle sorte à ce qu’’elle soit diffusée en égalité sur toute la pièce. En vue de réussir le résultat de cet éclairage, il est obligatoire que la surface réfléchissante ait une couleur blanche et mate. Tous les objets lumineux sont occultés dans des lampadaires spécifiques au-dessus de certains meubles tels les armoires ou bien les bibliothèques. Nous avouons que ce mode d’’éclairage est recouvrant alors qu’’il est tout à fait ordinaire et simple donc il vaut mieux le consolider avec quelques sources lumineuses qui seront personnalisées avec une utilité précise. Ces deux types d’’éclairage s’’harmonisent pour assurer en mieux le confort recherché par le client en raison de la garniture du réflecteur qui permet de projeter la lumière sur le plafond ainsi que 2 à 3 ampoules qui servent à orienter la lumière vers le bas. Un tel mode d’’éclairage favorise la clarté au sein de toute pièce en le réglant suivant les besoins de la personne qui l’’occupe. Ainsi, il est bien clair que les deux types d’’éclairage sont entièrement complémentaires. En effet, celui direct est destiné à éclaircir toute la pièce d’’une manière globale alors que l’’éclairage indirect permet d’’avoir une ambiance en mettant en clair quelques objets bien précis.